Amicales : Les Anciens de la Bourrée à Périgueux

Publié par Christine Noel le 19 octobre 2016 à 16:22 (CEST) ( 265 visites )

Cette année, pour les Anciens de la Bourrée, leur traditionnelle journée d’été n’avait rien de traditionnel, c’était au contraire plus que particulier.

Avec le décès de Gérard à l’aube de 2016, tout le monde se sentait perdu et affaibli. Mais il fallait bien rebondir et poursuivre ce qui lui tenait tant à cœur. Le jour même de son inhumation à Périgueux, quand nous nous sommes retrouvés dans une grande salle qu’Annie avait réservé pour partager le verre de l’amitié, cela nous a paru une évidence à tous qu’il fallait se retrouver là au mois d’Août, pour lui dédier cette journée d’été mais aussi découvrir cette ville de Périgueux qu’il affectionnait tant, même s’il n’y retournait pas aussi souvent qu’il l’aurait voulu du fait de ses attaches amicalistes.

Lors des réunions suivantes, et dès qu’Annie eut accepté de prendre la présidence de notre association, cette décision fut entérinée à l’unanimité.

Annie et le bureau furent d’accord pour que cette journée soit une journée souvenir mais aussi festive puisque cela aurait été le souhait le plus cher de Gérard.

Aussi, le 18 Août dès 9h30, nous étions plus de quatre-vingt devant l’office de tourisme de Périgueux pour découvrir cette magnifique ville chargée d’histoire. Nous nous sommes partagés en 2 groupes pris en charge par 2 guides passionnantes, qui de la tour d’entrée du quartier médiéval jusqu’à la cathédrale Saint Front en passant par les chemins de Saint Jacques de Compostelle, nous ont donné un rapide aperçu des richesses tant architecturales qu’économiques de cette ville. Nous avons pu découvrir en privé les escaliers style renaissance d’hôtels particuliers parfaitement bien conservés ainsi que les échoppes des maisons à colombages.

Il nous manquait du temps pour découvrir en détail les trésors de cette Cathédrale byzantine et l’histoire exceptionnelle de son orgue car nous devions partir en direction du cimetière où nous attendaient une centaine de personnes qui arrivaient de tous nos départements d’origine mais aussi de Paris, Toulouse, Châteauroux et même de Bretagne... !!

Arrivés devant le caveau de famille nous avons revécu la très grande émotion du 8 Janvier dernier. Nous avons découvert la magnifique plaque en émaux représentant la cabrette que Gérard avait lui-même dessiné pour la fabrication du pin’s de la bourrée dans les années quatre-vingt. Cette plaque est posée sur un granit portant une partition sur laquelle s’égrènent les premières notes du « Pays Natal ». Un chef d’œuvre qui a pu être réalisé grâce aux très généreux dons de tous ses amis qui ont répondu nombreux à la souscription et grâce à l’œil attentif et avisé d’Annie et Thierry Borrel qui ont commandé et supervisé les différentes étapes de sa fabrication. En quelques mots, ce dernier a rendu hommage à Gérard puis les musiciens présents ont joué ses airs préférés.

Après avoir déposé des fleurs, nous avions beaucoup de mal à quitter ce cimetière où sa tombe idéalement placé nous permet de nous regrouper nombreux et de se sentir en communion parfaite avec lui. Mais, nous étions attendu à la salle « Le Lux » par le traiteur pour continuer cette journée, comme nous l’avons toujours fait chaque été pour retrouver tous les anciens de la Bourrée et leurs amis, revenus au pays, partis dans d’autres départements ou restés à Paris.

Après un apéritif comme toujours des plus convivial où nous pouvions finir de se faire le poutou pour dire bonjour à tous ceux que nous n’avions pas encore vu, nous sommes passés à table pour un repas

de qualité, qui bien sûr nous a permis de déguster les spécialités périgourdines comme le foie gras et le magret.

Ce repas fût entrecoupé par les interventions d’Annie, émue mais toujours aussi courageuse, qui remercia tous ceux qui l’avaient accompagnée dans l’organisation de cette journée et tous ceux qui avaient fait de nombreux kilomètres pour être présents.

Flore, Christophe et Annie nous avaient préparé un diaporama des meilleures photos de Gégé dans les situations les plus drôles ou les plus rocambolesques qu’il affectionnait tant.

Nombreux d’entre nous se sont retrouvés dans ce diaporama lors d’un voyage à l’autre bout du monde, lors d’une nuit agitée, d’un réveillon, d’un mariage ou tout autre situation où il adorait faire le clown. Malgré notre chagrin, nous étions hilares devant certains comiques de situation qui nous permettaient de revivre de si bons moment passés avec lui, et ce d’autant plus que la famille Bayol avait su choisir les musiques en adéquation.

Le repas terminé, nous avons procédé au traditionnel tirage de notre petite tombola comme nous l’appelons, mais qui cette année n’avait pas à rougir tant il y avait une belle brochette de lots qui firent de nombreux gagnants, sans oublier une tombola spéciale pour les enfants, qu’Annie avait tenu à organiser.

Comme tous les ans, les musiciens présents prirent cabrette, accordéon, vieille et même cornemuse, et interprétèrent quelques morceaux qui permirent à ceux qui le souhaitaient de se dégourdir les jambes. Josette Quintard chanta deux morceaux composés tout spécialement pour Gérard : la Valse à Gégé, paroles de Delphine Felzines et musique de Jean-Pierre Valadier, tous deux, aux cavernemuseux dont Gérard faisait partie, et une mazurka, composée par Josette elle-même

Puis tous en profitèrent pour discuter entre eux, car pour certains l’heure du départ avait sonné, et pour les membres du Conseil, le moment était venu de préparer la salle pour notre petit « casse-croute ». Après un apéritif bien arrosé, et bien que n’ayant pas vraiment faim, nous étions une centaine à profiter d’un buffet copieux animé par les danseurs de la Bourrée.

Encore merci à tous les organisateurs pour cette belle journée que se termina à 23 heures. A noter la présence de toutes les générations, une dizaine de Jeunes et une belle délégation des Actifs de la Bourrée.

JPEG - 365.2 ko
JPEG - 240.4 ko
JPEG - 328.1 ko